Accueil de BD Sélection
Nos albums préférés
Toute la base de chroniques d'albums
Les avis des internautes
Le classement par les internautes
Les albums les plus populaires du moment
Nos albums préférés
BD en Ligne
Interviews, dossiers, galeries d'images
La galeries de fonds d'écrans
Evénements, projets, bruits de couloir... les news BD
Discussion sur le theme de la BD
La liste des liens
L'équipe de BD Sélection

 

 

 

Imprimmer la page...





Hit-Parade

   



 

La Caste des Méta-Barons T. 8

Sans-Nom le dernier Méta-Baron

C'est la fin

Lothar pête les plombs ! Une bonne crise de nerf oblige Tonto a finalement lui avouer que lui, Lothar, est en réalité Tête d'Acier, le grand père de Sans Nom que sa père-mère n'avait pas réussi à totalement achever. Cette cassure dans le rituel de transmission de la charge de méta-baron est certainement à l'origine de la révolte qui grandit dans l'esprit de Sans-Nom.
Son ultime combat sera contre Tête d'Acier, ensuite, il ne se battra plus. Le dernier méta-baron n'otera plus une seule vie...

Allégé des bavasseries de Tonto, cet album clot la saga des méta-barons sur le mode de la légende, de la fable. Quelle destinée que celle de cette famille mercenaire qui devient peu à peu chevaleresque. Sans Nom est l'héritier de l'histoire de chacun des membres de sa famille, des histoires lourdes, cruelles, sans but. Cet héritage, il le renie, il ne veut pas le transmettre à un autre. Ce sera la fin de la lignée, mais le dernier sera le bras vengeur. Ce dernier tome est épique.
Toujours aussi superbes, le trait de Gimenez et les couleurs donnent à cette série une image bien à elle, l'ensemble des pages étant aussi belles que l'est la couverture. Le scénario prend ici quelque chose de lyrique, Jodorowski nous joue la fin sur des coups de tambour et des rebondissements. L'ensemble est finalement pas mal et donne - malgré Tonto ? - envie de rattaquer la série au début. Des fois que quelque chose m'aurait échappé... C'est finalement pas mal, les Méta-Barons.

Isa
21 Janvier 2004

Agrandir la couverture de La Caste des Méta-Barons T. 8

Scénariste A. Jodorowsky
Déssinateur J. Gimenez
Editeur : Humanoïdes Associés
Janvier 2004 - 64 Pages


A commander


De Jodorowsky A. :

  • Après l'Incal T.1
  • Bouncer T.1
  • Bouncer T.2
  • Bouncer T.3
  • Bouncer T.4
  • Megalex T.1
  • Megalex T.2
  • Megalex T.3
  • Les Technopères T.2
  • Les Technopères T.3
  • Les Technopères T.6
  • Les Technopères T.7
  • Les Technopères T.8
  • Juan Solo T.4
  • Gilles Hamesh
  • Face de lune T.5
  • Les Jumeaux magiques T.1
  • Borgia T.1
  • Castaka T.1
  • Pietrolino T.1
  • Pietrolino T.2
  • Sang Royal T.1


  • Festival/OpaleBD
  • J. Gimenez
  • A. Jodorowsky
  • La planche
    © 2004 J. Gimenez, A. Jodorowsky - Humanoïdes Associés

     

    lire ou donner votre avis sur La Caste des Méta-Barons T. 8



    6 avis :

    Donner votre avis

     

    24 Janvier 2005


    Déçu ? Oui un petit peu, je reste sur ma faim, cette histoire de miel me laisse perplexe. Malgré cela, même si la série s'essoufle après le 4ème tome, je trouve que chacun des quatres suivants offre son lot de rebondissements qui valent le détour même s'ils sont parfois à la limite de même que la personnalité de chacun des personnages.
    Je trouve par contre que le dessin de Gimenez s'essoufle plus vite que l'histoire, les couleurs ne sont pas très attractives, les dessins et les couvertures de plus en plus fournis en détails inutiles.

    Oui, je suis resté sur ma f(in)aim et oui je veux une suite un dernier tome digne de ce nom. La future série en préparation 'Les aventures de Sans Nom' ne m'intéressant guère (à voir en fonction du dessinateur cependant) je me suis relu l'Incal.
    J'aimerais vraiment qu'un tome 9 sur Solune, le fils de Sans Nom, Difool et Anima à la fois soit comptée. Cette histoire s'entrouve dans le tome 1 mais plus rien par la suite.

    Avis à l'auteur et au dessinateur.
    GregFox

    02 Novembre 2004


    C'est vrai que cette fin manque de panache... Comme les 4 tomes qui ont précédé. Mais que voulez vous. Le problème avec ces héros charismatiques, c'est qu'ils sont sacrifié sur l'autel paléofinancier...
    Bref, on peut etre sur à la fin de ce tome que Sans Nom va revenir et qu'il ne sera pas content...
    Celà dit, on ne peut pas non plus dire que c'est nul. Décevant oui mais nul non.
    Effectivement, on a réussit à clore la saga, tonto prend enfin de l'ampleur même si la justfication peut paraitre un peu "à la majax".
    Bref déçu mais pas volé.
    Gwen

    02 Novembre 2004


    trop bien
    alpha

    01 Mars 2004


    Peut-on vraiment parler de fin? C'est ce que l'on se demande en terminant ce huitième tome. Une fin quelque peu baclée qui nuit à l'intégrité de la série. Décevant mais nécéssaire pour ceui qui a lu les sept tomes précédents.
    Gil-Galad

    21 Fevrier 2004


    cette serie est exelente
    SHRILAX

    13 Fevrier 2004


    j'ai mis 1 etoile, mais c'est parque j'ai adoré les 7 premiers tomes. A croire qu'ils ont fait ce tome "baclé" au niveau du scénario pour ne plus qu'il y ait cette polémique sur la cicatrice juste 2 vignettes ... !!! vraiment decu !!!
    bannane

     

    page précédente

     






    Imprimer cette page

      Accueil    Sorties d'albums   Sélection BD   Chroniques BD    Dossiers BD    Avis des lecteurs    Le top albums    Fonds d'écran    L'équipe
      L'annuaire de liens    News 
     

    © 1998-2014 - BD Sélection