Accueil de BD Sélection
Nos albums préférés
Toute la base de chroniques d'albums
Les avis des internautes
Le classement par les internautes
Les albums les plus populaires du moment
Nos albums préférés
BD en Ligne
Interviews, dossiers, galeries d'images
La galeries de fonds d'écrans
Evénements, projets, bruits de couloir... les news BD
Discussion sur le theme de la BD
La liste des liens
L'équipe de BD Sélection

 

 

 

Imprimmer la page...





Hit-Parade

   



 

Ariol T. 5

Karaté !

Sempéïen

Il ne manque plus qu’une seule vignette à Ariol pour compléter sa collection d’images du Chevalier Cheval : il se rend donc avec Ramono chez le marchand de journaux, M. Begossian, pour acheter de nouveaux paquets d’autocollants. Dans le magasin, M. Pipolini s’irrite : « C’est un scandale, ces vignettes. Une arnaque ! Tu devrais avoir honte de vendre ça à ces pauvres enfants, Begossian ! » Pipolini était lui-même collectionneur de ces fichues vignettes lorsqu’il était enfant. Lui aussi s’est fait avoir. Mais maintenant, il sait : « Ceux qui les fabriquent sont des voleurs ! Et ceux qui les vendent sont les complices des voleurs ! »


Ariol est tout sauf une bande dessinée pour enfants branchée. Elle court plus facilement le risque d’apparaître surannée que complaisante avec l’air du temps. Mais la poésie, la tendresse, la grâce de ses dessins l’empêchent de tomber dans cet écueil. Sans aucun doute, Emmanuel Guibert puise dans ses propres souvenirs pour imaginer ces petites histoires du quotidien où chaque lecteur se retrouve avec plaisir, gamins actuels aussi bien qu’anciens gamins.

Outre la pertinence des situations, Ariol charme par son aspect fable : la nature animalière de ses personnages ajoute une touche de décalage et de douce morale à l’histoire, chaque race ayant – ou croyant avoir – ses propres spécificités ou goûts. Les dessins de Marc Boutavant – auteur reconnu dans le livre jeunesse – ajoutent à l’hamonie et à la poésie de l’ensemble par son trait faussement naïf, d’une redoutable justesse et efficacité.

Ariol évolue dans un univers crédible, aux couleurs de l’enfance. A l’image d’un Jojo d’André Geerts en bande dessinée ou surtout des dessins de Sempé, par exemple ceux réalisés pour Le Petit Nicolas.

Vincent
29 Septembre 2004

Agrandir la couverture de Ariol T. 5

492ième au TOP


Scénariste E. Guibert
Déssinateur M. Boutavant
Editeur : Bayard Jeunesse
Collection : BD Album
Septembre 2004 - 48 Pages


A commander


De Guibert E. :

  • La Guerre d'Alan T.1
  • La Guerre d'Alan T.2
  • La Guerre d'Alan T.3
  • Le Capitaine écarlate
  • Les Olives noires T.1
  • Les Olives noires T.2
  • Sardine de l'espace T.4
  • Sardine de l'espace T.10
  • Monographie - An 2
  • Le Photographe T.1
  • Le Photographe T.2
  • Le Photographe T.3
  • L' Enfance d'Alan


  • Festival/OpaleBD
  • E. Guibert
  • La planche
    © 2004 M. Boutavant, E. Guibert - Bayard Jeunesse

     

    lire ou donner votre avis sur Ariol T. 5



    3 avis :

    Donner votre avis

     

    27 Novembre 2005


    pas mal du tout continuer comme sa s'est tro bien
    alexkido

    09 Janvier 2005


    Autant je m'étais complètement laissé prendre par le premier tome, autant celui-ci m'a laissé sur ma fin.
    Ca reste tout de même sympa.
    jules

    07 Octobre 2004


    c est pas vraiment super

    tkl

     

    page précédente

     






    Imprimer cette page

      Accueil    Sorties d'albums   Sélection BD   Chroniques BD    Dossiers BD    Avis des lecteurs    Le top albums    Fonds d'écran    L'équipe
      L'annuaire de liens    News 
     

    © 1998-2014 - BD Sélection