Accueil de BD Sélection
Nos albums préférés
Toute la base de chroniques d'albums
Les avis des internautes
Le classement par les internautes
Les albums les plus populaires du moment
Nos albums préférés
BD en Ligne
Interviews, dossiers, galeries d'images
La galeries de fonds d'écrans
Evénements, projets, bruits de couloir... les news BD
Discussion sur le theme de la BD
La liste des liens
L'équipe de BD Sélection

 

 

 

Imprimmer la page...





Hit-Parade

   



 

Valérian, agent spatio temporel T. 19

Au bord du grand rien

Valérian, agent commercial

La Terre a disparu. Valérian et Laureline sont devenus marchands ambulants au bord du Grand Rien. En fait, les agents spatio-temporels n'ont pas disparu, ils sont juste camouflés derrière une couverture commerciale. Laureline et Valérian ne choisissent pas leurs escales au hasard, ils poursuivent un but : retrouver la Terre et Galaxity. Leur présence ne plaît pas à tout le monde, la Police locale fait preuve envers eux d'un zèle inaccoutumé. Avoir l'autorité dans le colimateur, c'est jamais bon !

Ce nouveau tome dispose d'un grand mérite s'agissant ici d'une série qui publie son 19ème tome ! Celle d'offrir au lecteur un mini résumé du contexte de la série afin d'ouvrir le champ à de nouveaux lecteurs et de rafraîchir la mémoire des autres. Toutes les séries au long cours devraient adopter ce format : il n'est pas rare que la lecture des albums précédent soit ancienne ou qu'il manque quelques albums dans nos collections, il faut reconnaître qu'il est agréable de pouvoir plonger dans une nouveauté sans se triturer les méninges pour se rappeler des autres tomes.
Dans son personnage de commerçant ambulant, Valérian tient un rôle plutôt comique, trouvant des trucs absolument incroyables pour ses clients. Laureline n'est pas mauvaise non plus, plus dans le genre femme d'affaire soucieuse d'efficacité, certainement à l'image que les tomes précédents nous ont donnés d'elle !
Il règne une ambiance bon enfant dans ce premier tome de ce nouveau cycle prévu en trois albums. Les personnages s'accomodent de leur situation et le lecteur finit lui aussi par l'admettre, appréçiant au passage quelques doses d'humour ou d'action. Car ce qui surprend le plus dans cette nouvelle histoire, c'est de considérer nos héros comme de ex-agents spatio-temporels mis au chômage par la disparition de leur planète (et de leurs patrons) et bien décidés à la retrouver. Le contexte est posé, voyons la suite...

Isa
17 Novembre 2004

Agrandir la couverture de Valérian, agent spatio temporel T. 19

Scénariste P. Christin
Déssinateur J. Mézières
Coloriste Tran Le
Editeur : Dargaud
Octobre 2004 - 50 Pages


A commander


De Christin P. :

  • Les Correspondances de Christin T.6
  • Agence Hardy T.1
  • Agence Hardy T.3
  • Agence Hardy T.4
  • Mourir au paradis
  • Le Long voyage de Léna


  • Interview :
  • Pierre Christin

  • Festival/OpaleBD
  • P. Christin
  • J. Mézières
  • Tran Le
  • La planche
    © 2004 P. Christin, J. Mézières, Tran Le - Dargaud

     

    lire ou donner votre avis sur Valérian, agent spatio temporel T. 19



    6 avis :

    Donner votre avis

     

    11 Fevrier 2005


    Le titre est prometteur...mais nous ne sommes pas au bord du grand rien, mais dans le grand rien . Cet album où scénario et dessins -comment peut on ainsi maltraiter les personnages et notamment les deux héros parfois à peine esquissés- sont à la limite de l'indigence n' est en effet égal à rien. Un album de trop (quoique les précédents n'étaient déja pas terribles) à oublier au plus vite les auteurs n'ayant rien , mais vraiment plus rien à dire!
    jyb

    18 Novembre 2004


    Bon on va dire qu'il s'agit là d'un album de transition et que la série va retrouver dès le prochain épisode les qualités du cycle "d'Hypsis". Les bases de l'intigue sont posées, les personnages annexes évacués, Valérian et Laureline vont pouvoir passer au rythme supérieur que nous attendons depuis plusieures années, afin de terminer cette série en apothéose.
    sakharine

    18 Novembre 2004


    Ca fait plaisir de retrouver un Valérian, ce cycle s''annonce intéressant mais poure l'instant il ne se passe pas grand chose.
    adinx

    01 Novembre 2004


    Je ne connaissais pas Valerian (oui je sais : bouh hou beurk)mais j'ai lu ce volume avec plaisir.
    Je ne le trouve pas hors du commun mais loin d'etre mauvais.
    Le dessin m'a un peu laisser dubitatif et la construction est un peu étrange mais l'ensemble est agréable.

    C'est tout.
    Gwen

    24 Octobre 2004


    Souvenez-vous : en 1985 avec « Les spectres d’Inverloch » et « Les foudres d’Hypsis », Mézières et Christin portaient la série Valérian au paroxysme de l’aventure. Ces deux albums bouclaient le cycle d’aventures entamé avec « La cité des eaux mouvantes ». Les auteurs dynamitaient avec bonheur le fondement de leur série (le voyage spatio-temporel) et s’apprêtaient à exiler Laureline et Valérian au fin fond du cosmos. Une autodestruction programmée.
    S’en suivit alors quelques aventures classiques qui pouvaient alors sembler bien pauvres au regard des précédents albums. Mais la sortie de ce dernier opus, et surtout l’annonce de la part des auteurs, de la conclusion prochaine des aventures de Valérian, relance l’intérêt de la série.
    Christin et Mézières démontrent qu’ils pensent leur série comme un objet vivant et évolutif . Elle n’est pas condamnée à s’épuiser, s’étioler indéfiniment comme d’autres trop longues séries. Valérian fait partie de ses très grandes séries capables de rebondir et se renouveler (comme « Blueberry » avec Giraud.).
    Le trait de Mézières est de plus en plus libre. Laureline et Valérian toujours aussi beaux !

    Komodor

    17 Octobre 2004


    c'est reparti youpi!
    dut

     

    page précédente

     






    Imprimer cette page

      Accueil    Sorties d'albums   Sélection BD   Chroniques BD    Dossiers BD    Avis des lecteurs    Le top albums    Fonds d'écran    L'équipe
      L'annuaire de liens    News 
     

    © 1998-2014 - BD Sélection