Accueil de BD Sélection
Nos albums préférés
Toute la base de chroniques d'albums
Les avis des internautes
Le classement par les internautes
Les albums les plus populaires du moment
Nos albums préférés
BD en Ligne
Interviews, dossiers, galeries d'images
La galeries de fonds d'écrans
Evénements, projets, bruits de couloir... les news BD
Discussion sur le theme de la BD
La liste des liens
L'équipe de BD Sélection

 

 

 

s'abonner au flux RSS

Imprimmer la page...





Hit-Parade

   

BD en ligne

Entracte d'André Juillard


  Nom : A. Juillard
Pays: France (France)
  Entracte n’est pas un ouvrage comme les autres. C’est un véritable objet d’art en lui-même. Tout y est soigné, tant la maquette, la reliure, que le choix des papiers qui varie en fonction des sections du livre.

Et que dire de son contenu ? En le parcourant, on en prend plein les mirettes : au fil de ses 450 pages riches d’innombrables illustrations et de quelques planches de BD, est retracée la riche carrière d’André Juillard : de son apprentissage avec Jijé et Giraud, de ses débuts aux côtés de Didier Convard pour le magazine Djinn à sa reprise de Blake et Mortimer en passant par Le Cahier Bleu et les incontournables Sept vies de l’épervier.

Au fil des époques, des thèmes, de ces dix Cahiers qui jalonnent l’ouvrage, le regard se perd avec délice dans toutes ces esquisses, ces recherches, ces dessins de femmes nues ou habillées, ces copies de Matisse, de Degas… Une lecture rendue encore plus suave par la découverte des commentaires écrits de la main du Maître, parfois resituant le dessin, la BD dans l’évolution de son style, de sa carrière, parfois donnant son point de vue technique sur le dessin qu’il accompagne, se permettant même de temps à autres, d’égratigner au passage la qualité de l’œuvre : Pour un portrait de face, il n’est pas trop mal (quoique, la mâchoire à gauche…).

Du coup, on est moins intimidé par tant de richesse, on a un peu l’impression de regarder par-dessus l’épaule de l’auteur, de feuilleter avec celui-ci ses cartons à dessins. Et on finit, comme l’exprime fort justement Enki Bilal dans sa préface, par avoir l’impression de connaître André Juillard.. Et Bilal de conclure : Avec ce livre, je comprends qu’il ressemble à ses crayonnés.

Un livre cher (55 euros) mais un livre de prix.
 
 
 
 
  Voir un agrandissementVoir un agrandissement  
 
  Voir un agrandissementVoir un agrandissement  
 
  Voir un agrandissementVoir un agrandissement  
 
  Voir un agrandissementVoir un agrandissement  
 
  Voir un agrandissementVoir un agrandissement  
 
  Voir un agrandissementVoir un agrandissement  
 
 


Voir toutes les BD en Ligne

page précédente

 






Imprimer cette page

  Accueil    Sorties d'albums   Sélection BD   Chroniques BD    Dossiers BD    Avis des lecteurs    Le top albums    Fonds d'écran    L'équipe
  L'annuaire de liens    News 
 

© 1998-2014 - BD Sélection



Partenaires : BD érotique   BD adultes